Citéco, la Cité de l’économie et de la monnaie

Science e(s)t engagement citoyen
Citéco
© Banque de France

Citéco (la Cité de l’économie et de la monnaie) a ouvert ses portes au début de l’année 2019 à Paris au sein de l’hôtel Gaillard, un bâtiment du XIXè siècle classé monument historique depuis 1999. Ce projet culturel d’envergure a été initié et porté par la Banque de France, aussi bien pour les travaux de restauration et de transformation du bâtiment que pour l’élaboration de l’exposition permanente scénographiée et adaptée au lieu. L’exploitation a été confiée à l’association Citéco, créée pour l’occasion.

Citéco s’est donné pour mission de démystifier les enjeux de l’économie et de la finance. Selon une enquête régulière TNS Sofres réalisée chaque année, la majorité des Français s’y intéresse mais n’en comprend pas tous les tenants et les aboutissants. L’économie est pourtant entièrement intégrée à notre vie quotidienne et la maîtriser fait aussi partie de notre rôle de citoyen. À travers ses dispositifs pédagogiques, Citéco offre la possibilité aux visiteurs de prendre part aux enjeux de la politique économique d’aujourd’hui et ainsi de se sentir pleinement intégrés à notre société.

Citéco s’érige en un lieu culturel vivant mettant en valeur une offre scientifique poussée, axée sur un apprentissage interactif et riche en contenus économiques, artistiques et patrimoniaux.

Une découverte patrimoniale

Pour la transformation de la succursale de la Banque de France en musée, l’équipe a fait appel à une équipe internationalement reconnue, les Ateliers Lion – Eric Pallot, qui a révélé les différentes époques du bâtiment tout en respectant l’esprit du lieu. L’inauguration de Citéco remet en lumière l’histoire d’un lieu exceptionnel à Paris : l’hôtel Gaillard. Cet hôtel particulier, bâti par le banquier Émile Gaillard en 1882 pour abriter sa collection d’œuvres médiévales et début Renaissance, a eu plusieurs vies. D’abord demeure du banquier Émile Gaillard, l’hôtel a connu ensuite une transformation majeure en devenant la succursale Malesherbes de la Banque de France après la Première Guerre mondiale. À cette occasion, deux éléments importants ont été ajoutés : un hall public et une salle des coffres combinant les styles néogothique et Art déco. Enfin, la réécriture contemporaine en Cité de l’économie et de la monnaie a permis de créer une petite cour intérieure et d’aménager certaines toitures en une terrasse spectaculaire. Ce patrimoine sera mis en valeur dans l’exposition permanente de Citéco avec des totems qui présenteront l’histoire du bâtiment et de ses évolutions.

Une cité culturelle inclusive

L’interactivité est au cœur de l’expérience de visite de Citéco. L’exposition permanente s’articule en six thématiques : les échanges, les acteurs, les marchés, les instabilités, les régulations et les trésors. Les visiteurs pourront aborder le parcours dans le sens qu’ils auront choisi et construire ainsi sur-mesure leur cheminement dans la découverte de l’exposition. À l’aide d’écrans tactiles, de vidéos ou encore de jeux multimédias, les différents publics peuvent, entre autres, créer des billets, reconnaître un vrai d’un faux, tout en s’immergeant dans les concepts clés de l’économie. Dans la première partie du parcours, il y a par exemple une expérience très parlante sur l’utilité des échanges. Un film de l’artiste Thomas Thwaites retrace, étape par étape, la fabrication par ses propres moyens d’un grille-pain, objet simple de notre quotidien, mais qui se révèle compliqué à confectionner seul. Les visiteurs prendront alors conscience que l’on ne peut pas tout faire soi-même et qu’échanger est indispensable. L’objectif est de valoriser l’apprentissage et de rassembler enfants, adolescents et adultes autour de questionnements communs. Les visiteurs sont aussi encouragés à évoluer à leur rythme dans ce parcours implanté dans un lieu historique unique. Au gré de leurs envies, ils ont la possibilité d’assister aux conférences, se réunir dans le café ou se documenter dans la boutique. La Cité de l’économie et de la monnaie, comme son nom l’indique, se présente comme un véritable lieu de vie.

Rendre à l’économie ses lettres de noblesse

Le visiteur est acteur dans l’appropriation des concepts et des enjeux de l’économie, un sujet qui nous concerne tous en tant que consommateurs, voire producteurs, et plus largement comme citoyens. En s’appuyant sur des exemples, la scénographie de la Cité de l’économie et de la monnaie favorise l’intégration des mécanismes de l’économie. Une partie du parcours s’intéresse par exemple à la mondialisation. Un reportage du photographe Matthieu Sartre met en évidence notre dépendance vis-à-vis de ce phénomène.
L’artiste a photographié une première fois des gens avec leurs objets de travail ou du quotidien et une deuxième fois, après avoir enlevé tout ce qui est fabriqué hors de France. Les personnes photographiées se retrouvent alors quasiment sans rien. Ce reportage montre ce que serait la vie si on décidait de ne plus importer de produits.

Les expositions temporaires ont une manière d’aborder les notions économiques de façon transversale, en tissant des liens avec d’autres domaines culturels comme l’art, la littérature, l’histoire, la musique…

Enfin, la salle des trésors dévoile pièces et billets, monnaies aux allures d’œuvres d’art, prêtés par la Banque de France et la Bibliothèque nationale de France ou encore une presse à assignats, authentique machine de l’époque révolutionnaire, prêtée par le Conservatoire national des arts et métiers. Ces fonds précieux renforcent le caractère muséal de la Cité.

Bien qu’elle fasse partie de notre quotidien, il n’existait pas, jusqu’à présent, de musée en France qui soit consacré à l’économie. La création de Citéco est donc une grande nouveauté dans le paysage culturel français. Ce musée s’inscrit comme l’établissement de référence en la matière.

Le projet, ses ressources pédagogiques ainsi que ses actualités sont à découvrir sur le site citeco.fr ainsi que sur Twitter, Instagram et Facebook : @citedeleconomie