CosmicosmiX

Du partage des sciences à l'engagement citoyen - 40 ans de politiques de CSTI
© Evariste Richer, Meteor, 2016

« En combinant en un seul mot les deux adjectifs cosmique et comique, j’ai essayé de rassembler différentes choses auxquelles je tiens. Dans l’élément cosmique, pour moi, il n’y a pas tant le rappel de l’actualité “spatiale” que la tentative de me remettre en rapport avec quelque chose de bien plus ancien. Chez l’homme primitif et chez les classiques, le sens cosmique était l’attitude la plus naturelle ; nous, au contraire, pour affronter les choses trop grandes et sublimes, nous avons besoin d’un écran, d’un filtre, et c’est là la fonction du comique. Pour parvenir à penser à des thèmes si importants,
on doit faire semblant de plaisanter ; et même : atteindre une telle légèreté d’esprit que l’on réussisse à en plaisanter
vraiment est l’unique façon de se rapprocher d’une pensée à échelle “cosmique”. »
Italo Calvino, Cosmicomics, Folio, 2013 ; note de l’auteur, p. 9

Le cosmos, tel que l’astronomie et l’astrophysique contemporaines nous le révèlent, se montre toujours plus riche en objets inattendus et en phénomènes prodigieux.

Aussi ne cesse-t-il de nous attirer à lui – de Cyrano à Tintin –, de nous séduire – de Fontenelle à Hubert Reeves –, de nous émerveiller – de Lucrèce à Miró –, de nous angoisser – de Pascal à Anselm Kieffer –, voire d’enrichir certains – comme l’espèrent Jeff Bezos et Elon Musk. 

Mais le cosmos peut-il nous faire rire, ou au moins sourire, que ce soit avec une franche ironie devant l’hubris humain prétendant faire la conquête de l’espace, ou avec une plaisante fantaisie jouant sur notre imaginaire cosmique ou encore avec une poétique tendresse pour notre incertaine place dans l’Univers (cosmi-comme-X) ? 

C’est dans cette perspective que l’ANAIS (Association niçoise d’animation et d’information scientifiques) a imaginé et produit l’exposition « CosmicomiX ». Elle rassemble les œuvres d’une trentaine d’artistes qui nous offrent ce joyeux regard et ce gai savoir si nécessaires que nous avait proposé Italo Calvino dans les merveilleuses nouvelles de son livre Cosmicomics. Cette exposition a été présentée à Marseille, pendant l’automne 2021, à la galerie des Grands Bains-Douches, sous l’égide de l’association Art-Cade. Elle est programmée pour la période du mardi 28 février au mardi 3 mai 2023 au Forum des arts & de la culture de Talence. Toute proposition de présentation dans un cadre amcstique sera bienvenue !

 Le numéro spécial n° 83 (2021) de la revue Alliage (culture-science-technique) constitue le catalogue de l’exposition, offrant à ses lecteurs la reproduction des œuvres, accompagnées de commentaires des artistes ou de critiques d’art, et complétées par divers écrits du même esprit joyeux.

Grâce à cet humour essenciel, on espère avoir ainsi ajouté à la sévère cosmologie une heureuse cosmojolie, nous aidant peut-être à élaborer une nécessaire « cosméthique ».