Des rencontres d’un genre particulier

Quels I pour quelles cultures ?
Objectif pour l emploi
© Objectif pour l’Emploi

Pour susciter des vocations scientifiques dans les classes du secondaire, la Fondation C.Génial y fait intervenir des scientifiques issus de l’entreprise.

 

Les industries doivent relever le défi de recruter des ingénieur(e)s et surtout des technicien(ne)s de talent. On le sait, le secteur, les métiers techniques manquent d’attractivité auprès des jeunes, les formations ne suivent pas suffisamment l’évolution des technologies et restent éloignées des besoins, etc.

Pour remédier à ces difficultés, les entreprises partenaires de la Fondation C.Génial mobilisent leurs salariés – ingénieurs, chercheurs et techniciens – afin d’informer les élèves de collège et de lycée sur les métiers et les parcours possibles.

Ces entreprises encouragent leurs salariés à se rendre en classe sur leur temps de travail où, pendant 1h30, ils feront part aux élèves de leur expérience et de leur quotidien. Pour les élèves, ces intervenants peuvent constituer de véritables modèles qui leur (re)donnent des perspectives d’avenir. Pour les jeunes filles en particulier, qui souhaitent suivre ces filières mais n’osent pas s’y engager, un exemple féminin de réussite peut s’avérer déclencheur.

Quant aux entreprises, au-delà de la volonté de changer l’image de leur secteur, elles trouvent là l’opportunité de faire connaître leurs métiers ou de résoudre leurs objectifs de parité.

Ce type de volontariat peut s’inscrire dans une politique de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise. En effet, certains programmes de RSE permettent aux salariés d’agir sur des problématiques sociétales en s’investissant auprès d’associations, ce qui consolide leur attachement à l’entreprise.

Environ 300 rencontres sont organisées chaque année sur toute la France en partenariat avec différentes associations (CCSTI ou autres).