Le Don de mémoire

Les nouveaux paysages de la CSTI
don-de-memoire

En Haute-Savoie, l’écomusée PAYSALP développe le « Don de mémoire », une démarche de collecte pour permettre à chacun de participer à la connaissance de son espace de vie.

 

L’écomusée PAYSALP, implanté sur un territoire de moyenne montagne proche de Genève, en Haute-Savoie, valorise depuis 30 ans le patrimoine local. Initialement outil de proximité pour les habitants ayant participé à sa constitution, l’écomusée a progressivement professionnalisé son approche, diminuant les espaces de participation pour la population locale.

Suite à ce constat, en adéquation avec l’évolution de son territoire péri-urbain, liée à l’attractivité économique de la proche ville de Genève, l’écomusée développe depuis la fin des années 2000, une démarche de collecte de mémoire, ayant pour objectif de permettre à chacun de participer à la connaissance de son espace de vie. Le « Don de mémoire » recueille aujourd’hui l’adhésion de vingt-deux communes de proximité.

L’objectif du « Don de mémoire » est de réaliser une collecte de mémoire orale et documentaire sur le territoire. Les habitants participent à cette collecte sous différentes formes : collecteurs, contributeurs, informateurs, membres d’associations partenaires, témoins ou élus référents… Le projet bénéficie également de la contribution des enfants via les « Petits chercheurs de mémoire », cette action participative visant à sensibiliser les classes au patrimoine immatériel.

Nul besoin d’être natif de la région ou de posséder de fortes connaissances scientifiques, l’enjeu du projet est aussi de laisser un espace de participation à qui le souhaite pour découvrir le patrimoine local.

L’ensemble des documents collectés est restitué à tous sur la base en ligne « Mémoire Alpine » (www.memoire-alpine.com) et vient enrichir les projets culturels de l’écomusée et du territoire. Ici, pas de collecte d’archives publiques – l’idée n’étant pas de se substituer au travail fourni par les Archives départementales – mais bel et bien de sauvegarder la trace de documents plus intimes, familiaux, amateurs, tels que photographies, films ou encore enregistrements…

Toutes les thématiques liées au patrimoine régional peuvent être balayées, avec l’impulsion d’associations et de partenaires locaux ; pour exemple, l’écomusée et l’association de l’Entraide mutualiste de l’usine du Giffre, une usine ayant fermé dans les années 1990 après presque 100 ans d’activité, ont réalisé une collecte centrée sur la mémoire ouvrière afin d’alimenter l’exposition itinérante personnalisable Les trésors du grenier.

En complément, l’atelier audiovisuel bénévole de l’écomusée a réalisé une collecte filmée pour diversifier les regards sur ce patrimoine sensible, si proche mais dont la mémoire est déjà en danger.

Au-delà du simple intérêt pour la mémoire collectée, l’écomusée a observé une réelle appropriation du patrimoine local par les habitants participant au projet, le poussant à intégrer cette dimension dans l’avenir à d’autres champs de son activité, comme la refonte du Musée Paysan (site présentant l’exposition permanente de l’association) en imaginant de nouveaux espaces et modes d’expression pour la population locale.

Un pari sur l’avenir mais une évolution nécessaire pour faire vivre le patrimoine passé, présent et futur sur un territoire en évolution permanente.

 

Maison de la Mémoire – Ecomusée PAYSALP
800 avenue de Savoie
74250 Viuz-en-Sallaz
04 50 35 85 18
www.memoire-alpine.com