Electrolab::hackerspace – la culture scientifique, technique et industrielle par la pratique et l’expérimentation

Science e(s)t engagement citoyen
© Electrolab
© Electrolab

Entre « espace de fabrication numérique » et « laboratoire d’initiative populaire », l’Electrolab est avant tout un lieu de partage et de discussions autour des sciences et des techniques. Fondée en 2010, l’association s’est dotée au fil des années d’un vaste local situé à Nanterre en région parisienne : ouvert à tous et encourageant la mixité sociale et culturelle, des citoyens de tous horizons viennent simplement discuter, s’inspirer ou travailler sur des projets personnels ou collectifs.

Dans un esprit de partage, les membres animent le lieu et offrent de leur temps, par exemple en proposant des formations aux thèmes variés (impression 3D, couture, fonderie, musicologie, fabrication d’antennes…). La construction et la réhabilitation de machines, notamment à commande numérique, permet de favoriser une approche d’apprentissage par la pratique.
Ce mode d’action se retrouve dans les activités et les événements organisés dans les locaux ainsi que hors les murs (coupe d’Île-de-France de robotique, ateliers de conception de posters scientifiques et techniques sous licences libres, ateliers d’initiation à destination des jeunes, production de kits découverte…).

Véritable source d’émulation, l’Electrolab provoque la rencontre des profils les plus divers, en accueillant régulièrement d’autres associations pour de nombreux exposés et réalisations communes.

Une proximité forte est entretenue avec l’industrie grâce à l’hébergement de jeunes entreprises qui trouvent un terreau fertile dans ce foisonnement de savoir-faire, d’équipements et d’approches. Les contacts se tissent aussi avec les milieux de l’entreprise et de la recherche lors de la récupération d’outils industriels et scientifiques au sein de laboratoires ou d’ateliers. Cela permet d’une part de s’équiper de machines rarement accessibles au particulier (tours, fraiseuses, microscopes électroniques, matériel de mesures fines…), et d’autre part de faire connaître les hackers pour ce qu’ils sont vraiment : des citoyens dont la motivation première est d’apprendre en démontant, étudiant et détournant des objets de la vie courante.

Là où FabLabs et autres makerspaces se donnent souvent comme priorité la fabrication personnelle, l’Electrolab cherche à déplacer le curseur vers le partage de savoirs et de savoir-faire tout en conservant cette approche « do it yourself ».