ERSILIA, plateforme numérique d’éducation à l’image

Science e(s)t engagement citoyen
ERSILIA, plateforme numérique d’éducation à l’image
© LE BAL

LE BAL est une plateforme indépendante d’exposition, d’édition, de réflexion et de pédagogie, dédiée à l’image contemporaine sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma, nouveaux médias. Créé en 2010 par Raymond Depardon et Diane Dufour grâce au soutien de la ville de Paris, LE BAL est une association à but non lucratif. Son pôle pédagogique, La Fabrique du Regard, mène depuis 2008 un travail en profondeur chaque année avec plus de 2 000 jeunes relevant de l’éducation prioritaire, en collaboration avec 150 écoles élémentaires, collèges et lycées de 13 académies. L’objectif est de permettre aux jeunes de penser le monde en images, de former des « regardeurs », actifs et concernés par les profonds bouleversements qui traversent nos sociétés.

ERSILIA est le fruit d’une recherche de 3 ans, nourrie de 8 ans d’expérience sur le terrain avec 900 enseignants, 16 000 jeunes et plus de 300 artistes.
Depuis 2014, les tests et retours d’expérience d’élèves, d’enseignants et d’artistes ont accompagné l’évolution d’ERSILIA à chaque étape et en constituent l’ADN. Ainsi, les élèves du lycée Hénaff et leurs professeurs ont participé à la conception d’ERSILIA. ERSILIA (www.ersilia.fr) est un outil transdisciplinaire et collaboratif d’éducation à l’image, destiné aux enseignants du second degré de toutes disciplines, aux jeunes et aux professionnels intervenant en contexte pédagogique.
L’objectif est de porter un regard construit, ludique, citoyen sur les pratiques actuelles des images et former aux médias et littératies numériques. Sur la plateforme ERSILIA, enseignants, jeunes et intervenants (artistes, écrivains, scientifiques, urbanistes, etc.) sont incités à établir des liens entre différents types d’images (art, presse, science, publicité, etc.) issues de différents contextes (presse, internet, musée, salle de projection, espace public, etc.) afin de saisir les enjeux et profonds bouleversements qui traversent notre société : pourquoi, dans quels contextes les images sont-elles produites ? Comment sont-elles diffusées ? Comment changent-elles notre façon de voir le monde ? La navigation d’ERSILIA est organisée à partir de thématiques, toutes en lien avec l’image et des sujets de société. Chaque thème explore quatre œuvres emblématiques : photographie, vidéo, livre, multimédia. Des jeux créatifs et exercices du regard permettent d’approfondir autrement une période historique, d’analyser la construction des images, de penser les dialogues qui s’opèrent entre elles.

Une expérience immersive et subjective des images

À travers une approche ludique favorisant une navigation par rebonds et ricochets, les utilisateurs découvrent les enjeux politiques, sociaux, historiques et artistiques d’œuvres visuelles emblématiques. Les jeunes sollicitent leur potentiel de jugement et de créativité à partir d’un média qui leur est familier : l’image ; à travers des jeux créatifs, des ressources plurimédias inédites.

Un outil collaboratif pour faire émerger de nouveaux projets pédagogiques

ERSILIA est conçue comme un outil transversal et collaboratif entre enseignants, jeunes et intervenants invités. Chacun peut l’utiliser seul, en groupe, chez soi, en classe ou en atelier, avec un ordinateur, une tablette, un vidéoprojecteur, un tableau numérique, dans le temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire. La plateforme a été initialement pensée dans un contexte pédagogique, c’est pour cela que l’accès était dans un premier temps restreint aux adresses académiques uniquement (c’est-à-dire les enseignants de l’Éducation nationale). Depuis la rentrée 2017, la plateforme s’ouvre aux acteurs, associations et structures issus des domaines artistiques et culturels, sociaux, scientifiques, d’éducation populaire et/ou médiateurs.

Trois axes d’appropriation de la plateforme ERSILIA ont pu se dessiner depuis les premières expérimentations :

  • comme outil de formation continue pour les médiateurs, intervenants, artistes, coordinateurs… et notamment dans la construction d’ateliers et l’élaboration de protocoles de travail et de réflexions ou de productions artistiques ;
  • comme outil pédagogique pour une mise en commun des pratiques pédagogiques de structures émanant de l’ensemble du territoire, pour nourrir des réflexions et impulser des pratiques artistiques, culturelles et/ou citoyennes à d’autres ;
  • comme outil de valorisation des actions menées au sein des différents territoires et de collaboration entre acteurs de territoires éloignés ou travaillant avec des publics éloignés.

Quelques exemples

  • Expérimenter les jeux pour mobiliser ses compétences d’analyse

Les jeunes de la seconde professionnelle des métiers des arts graphiques du lycée Eugène Henaff (Bagnolet) ont expérimenté les jeux de comparaison avec leur professeur d’arts appliqués pour décrypter et analyser les images proposées. Les jeunes du collège Jules Ferry à Paris ont créé leur propre parcours en réagissant aux images d’ERSILIA de différentes façons : tantôt par la création d’un récit ou une analyse artistique, tantôt par un avis plus personnel ou critique, en rapport avec la lecture de textes de littérature française. Une association d’éducation populaire a utilisé les images d’ERSILIA pour travailler avec des primo-arrivants sur l’expression orale et l’expression écrire. Les images sont à l’origine de l’envie de s’exprimer, d’écrire.

  • Interagir et impulser des projets créatifs avec les jeunes.

Avec un sportif, une artiste et des enseignants (lettres, mathématiques, sport, musique), les jeunes ont mené une réflexion sur ERSILIA autour de la cartographie subjective, la réappropriation du territoire et l’affirmation de leur corps dans l’espace urbain. Cette réflexion a abouti à une pratique artistique et une ouverture culturelle : « Les traceurs de Rosny » – Film réalisé par les élèves de 4è du collège Langevin Wallon (Rosny-sous-Bois, 93) avec la vidéaste Flavie Pinatel et leurs enseignants, bientôt disponible sur la plateforme.

  • Prolonger une activité culturelle

En écho à un extrait de film, une exposition, une conférence-débat, les participants sont invités à explorer ERSILIA, à rechercher, sélectionner, comparer, commenter et agencer des textes, vidéos, images ou liens hypertextes dans le but de mettre en perspective les notions appréhendées au cours de la projection, de la visite ou de la conférence.