Le Musée de l’alimentation de Vevey en Suisse

Quels I pour quelles cultures ?
musee-alimentation
Le premier siège de l’entreprise Nestlé abrite depuis 1985 le musée de l’alimentation. © Galimberti

Fondé par Nestlé, l’Alimentarium est un lieu où l’alimentation humaine est racontée, vécue et activement mise en scène.

 

Né en 1985 par la volonté de l’entreprise Nestlé, le musée de l’Alimentation de Vevey attire chaque année plus de 65 000 visiteurs, dont une moitié âgée de moins de 16 ans, avec une vocation pédagogique claire. Une réussite due notamment à la volonté du musée de ne pas être une vitrine de Nestlé mais un lieu où l’alimentation humaine est racontée, vécue et activement mise en scène.

Les statuts de la fondation Alimentarium, qui depuis 29 ans conduit le musée du même nom, en étroite collaboration avec sa direction, sont claires : le musée de l’alimentation de Vevey a pour objectif premier de raconter l’alimentation humaine, ici et ailleurs, hier, aujourd’hui et demain. Avec pour champs d’études l’histoire, l’anthropologie, la science, la géographie ou la sociologie.

 

Un bâtiment historique vide à occuper

L’idée de créer un musée ayant pour thème la nourriture germe au début des années 1980 dans la tête d’un directeur adjoint Nestlé, Klaus Schnyder. Le déclic lui vient lorsque le bâtiment historique du siège Nestlé, bâtiment néo-classique situé sur les bords du lac Léman, a été vidé de ses bureaux.

Une nouvelle affectation du bâtiment a du être envisagée et Klaus Schnyder a convaincu la direction Nestlé de la pertinence d’investir dans un musée de l’alimentation, le premier du genre, unique par son côté généraliste (au contraire des musées du chocolat, du vin, du pain ou de l’olive qui abondent).

 

De zéro collection à une eCollection en 3D

Le directeur fondateur de l’Alimentarium, Martin Schärer donne corps au projet en 1985. Hormis de vieilles machines industrielles et quelques emballages des marques historiques du groupe (Nestlé, Peter, Cailler, Kohler, Maggi…), il n’existe alors pas de collection constituée sur laquelle construire le musée.

Depuis, la collection de l’Alimentarium s’est enrichie et compte aujourd’hui plus de 9 000 objets, d’un pain calciné du Néolithique en passant par les premiers robots électroménagers ou la cuisine ambulante d’un vendeur de hot-dog de New York. Une collection actuellement en cours de numérisation et dont une centaine d’objets se dévoilent en 3D sur la eCollection de l’Alimentarium, visible depuis www.alimentarium.ch .

 

Un musée qui met tout le monde à table

Très rapidement, l’Alimentarium s’est taillé une réputation de musée ami des familles et des enfants. La faute à son thème – la nourriture laisse peu d’enfants, et d’adultes, indifférents – et à Nicole Stäuble Tercier et Isabelle Raboud, deux conservatrices inventives qui décident de mettre les visiteurs aux fourneaux, d’inviter des chefs pour des démonstrations, de proposer aux 6-12 ans de fêter leur anniversaire en cuisine, d’élargir les goûts des mangeurs lors de journées découvertes ou encore de transformer le jardin à la française en un opulent potager.

 

musee-alimentation2
La roue du hamster © Cédric Widmer
L’Espace Junior

En inaugurant dix ans après son ouverture un Espace Junior dévolu aux enfants de 6 à 12 ans, l’Alimentarium conforte sa réputation de musée à vocation pédagogique.

Cuisinier, pâtissier et animateur y entourent des classes d’écoliers venus vivre une journée gourmande. Ils cuisinent, partagent le repas qu’ils ont préparé et explorent aussi d’autres facettes de l’alimentation : la nutrition, en suivant les tribulations d’un sandwich dans un tube digestif géant ; l’équilibre alimentaire, en composant dans un restaurant électronique un repas de trois plats ; la culture du repas, en comparant les différents modes de manger selon les pays, les religions ou les époques.

 

Quel Alimentarium en 2016 ?

Directeur de l’Alimentarium depuis septembre 2011, Andres Furger s’est vu confier la mission par le conseil de fondation de penser une nouvelle institution pour 2016, année du 150e anniversaire de Nestlé. La multinationale a décidé pour l’occasion d’ouvrir un musée d’entreprise, le Nestlé Center, sur les fondations mêmes de la première usine d’Henri Nestlé, derrière la gare de Vevey.

L’Alimentarium pourra ainsi continuer à explorer librement le vaste monde de l’alimentation humaine avec pour objectif de devenir dès le printemps 2016 un Learning Center, un centre de compétences et d’apprentissage, non plus seulement entre ses murs veveysans, mais aussi et surtout de par le monde, via les médias numériques. eAcademy, eCollection, eMagazine, MOOCs et MOOGs (Massive Open Online Courses et Massive Open Online Games).