Quand le journalisme d’exposition s’empare du changement climatique

Environnement et Médiation – COP 21
climat-expo-360

Isabelle Bousquet et Alain Labouze, commissaires de « Climat, l’expo à 360° », expliquent comment une équipe de journalistes scientifiques a été intégrée à la conception de l’exposition.

 

Comment traiter le sujet de la crise climatique dans un centre de sciences en marquant sa différence par rapport aux modes de traitement des médias traditionnels ? Et quelles sont les attentes spécifiques des publics venant visiter une exposition consacrée au dérèglement climatique ?

Pour répondre, nous souhaitons ici partager l’expérience en cours à la Cité des sciences et de l’industrie, qui a confié la conception de l’exposition réalisée à l’occasion de la COP21 à l’équipe de journalistes scientifiques intégrée à l’établissement. Une équipe qui anime depuis près de 30 ans l’espace « Science Actualités », dédié à l’actualité scientifique et technologique.

 

Une ambition éditoriale portée par une enquête journalistique

Les principaux objectifs de l’exposition « Climat, l’expo à 360° » sont les suivants : informer en livrant toutes les pièces du dossier scientifique, débattre des enjeux énergétiques, économiques, géopolitiques et sociétaux en interviewant un très large panel d’experts et de scientifiques (21 précisément), et sensibiliser à l’importance des négociations internationales en décryptant les coulisses et le process des COP.

Les premières observations auprès des publics semblent démontrer l’adhésion des visiteurs à ces choix éditoriaux. L’exposition est perçue comme crédible, les cautions scientifiques sont bien identifiées, les messages délivrés ne sont pas tièdes et l’engagement de la Cité est clair.

En résumé, la confiance accordée aux contenus de l’exposition paraît importante, à l’inverse de la défiance souvent observée vis-à-vis des médias de flux.

 

Formes muséologiques

Le choix a été de proposer une exposition-parcours démarrant dès le hall d’accueil, menant au cœur de l’exposition (dans l’espace « Science Actualités », devant le prototype du Solar Impulse-1).

Mais surtout, « Climat, l’expo à 360° » offre un parcours à la fois scientifique et artistique pour interpeller et sensibiliser le public aux enjeux cruciaux du changement climatique. Pour rendre lisible ce positionnement, des œuvres monumentales et provocantes (du collectif Les Radiolaires, lauréat du concours lancé par la Cité des sciences et de l’industrie sur le thème « Le jour où la Terre et les Terriens auront réglé le problème climatique… ») sont présentées. Ou encore le travail du photoreporter Kadir van Lohuizen qui rend concrètes les conséquences de l’élévation du niveau des mers et les premières actions engagées pour s’y adapter.

 

Médiation

La médiation scientifique vient compléter le travail journalistique, artistique et muséologique dans l’exposition. Et là, force est de constater son impact pédagogique auprès des publics. C’est la seule façon pertinente d’aborder des notions de fond sur la topographie, la géologie et la climatologie, et ce grâce au « bac à sable », un dispositif de réalité augmentée.

Selon nous, l’approche globale mêlant journalisme scientifique, création artistique, muséologie et médiation humaine est la condition d’une implication des visiteurs sur une question aussi complexe que le changement climatique traitée sous la forme d’une « exposition citoyenne ». Une étude auprès des publics a été lancée pour objectiver ces premiers constats. Elle sera disponible en mars 2016.