Science Shakers, le nouveau RDV parisien des actrices et acteurs de la culture scientifique

Science e(s)t engagement citoyen
© EDM
© EDM

Depuis une dizaine d’années, les réseaux sociaux et autres formes innovantes de médiation ont entraîné la multiplication d’initiatives liées à la diffusion de la culture scientifique et technique : nous pouvons citer le succès des vidéos YouTube, le dynamisme du café des sciences ou encore la visibilité croissante des manifestations grand public telles que Ma Thèse en 180 secondes, Pint of Science ou la Fête de la Science.

À l’échelle nationale comme à l’échelle locale, cette effervescence est telle qu’il est parfois difficile d’avoir une vision globale de l’écosystème de la culture scientifique en France et des possibilités d’interaction entre ses acteurs. C’est pour répondre à cette problématique que nous avons décidé de lancer Science Shakers, un rendez-vous mensuel pour les acteurs et actrices de la culture scientifique à Paris.

Les membres de notre équipe se sont rencontrés autour de l’organisation de la Marche pour les sciences à Paris, qui a rassemblé plus de 5 000 personnes en avril 2017 avec pour objectif d’affirmer la nécessité du dialogue entre sciences et sociétés. Nous avions alors constaté au contact des différentes professions impliquées dans la mise en culture de la science que celles-ci disposent de peu d’espace pour interagir, échanger autour de leurs pratiques respectives et définir des orientations communes.

Avec Science Shakers, notre objectif est de resserrer les liens entre celles et ceux qui mettent la science en culture et de créer un sentiment d’appartenance à une communauté. Pour cela, nous avons choisi le format rendu populaire par Pint of Science, qui consiste à organiser des interventions informelles dans des bars. Depuis le mois de mars, nous proposons donc à toutes et à tous de nous rejoindre une fois par mois au Dernier Bar avant la Fin du Monde dans le centre de Paris pour deux heures d’échanges sur des thèmes variés.

Grâce à l’énergie des bénévoles et au soutien de l’ISC-PIF (CNRS), de l’École de la médiation et du Dernier Bar avant la Fin du Monde, notre projet a reçu un accueil très favorable de la part de la communauté des passeurs de sciences de Paris. Lors de notre soirée de lancement, nous avons construit avec eux le programme : la désinformation scientifique, l’inclusion des publics, l’animation de débats citoyens ou le jeu comme support de médiation figurent parmi les thèmes les plus plébiscités et seront traités à travers des formats divers. Les sessions de juin et juillet seront par exemple consacrées à la conception d’un escape game sur l’histoire de la vulgarisation scientifique !