Sensibiliser à l’environnement et au climat

Environnement et Médiation – COP 21
ecole-nicolas-hulot

Sophie Maleyran présente les actions d’éducation à l’environnement sur le thème du climat mise en place par l’École Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme de Branféré, dans le Morbihan

 

Pourriez-vous nous présenter votre structure ?

L’École Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, projet né de la rencontre entre la Fondation de France, propriétaire du Parc animalier et botanique de Branféré, et la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme en 2000, est un centre d’éducation à l’environnement avec hébergement.

Sa particularité est de prendre place à proximité immédiate du Parc animalier et botanique, terrain d’apprentissage et d’observation privilégié de la biodiversité. Fort de l’association de ces deux entités, le site de Branféré forme un ensemble cohérent, oeuvrant pour le tourisme durable et l’éducation à l’environnement.

Les missions de l’École Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme se veulent constitutives de la formation du futur adulte, citoyen responsable, se forgeant sa propre opinion sur le monde. L’intention sera toujours d’informer et non d’enfermer dans un savoir, afin que chacun puisse développer sa propre réflexion et assumer ses choix. Prendre des responsabilités, argumenter, écouter autrui et accepter les compromis est un de nos enjeux majeurs.

Afin d’aller au-delà des constats et des messages « théoriques », cette école est attachée à ce que l’organisation de la vie quotidienne sur le site soit en cohérence avec les messages de sensibilisation. Une attention particulière est ainsi portée à l’éco-organisation. Ces principes s’appliquent auprès des différents publics accueillis, comme les visiteurs du Parc, les groupes scolaires ou les personnes en séjours de vacances.

 

Comment avez-vous travaillé vos animations en 2015, année d’accueil de la COP 21 ?

En nous appuyant sur notre développement d’actions depuis 2005, nous exploitons notre savoir-faire en matière d’éducation à l’environnement et de sensibilisation aux visiteurs du Parc. Notre angle d’approche en terme d’animation au sein du parc nous a conduit à mettre en oeuvre des actions et des outils pédagogiques spécifiques dans le cadre de classes-découverte.

Les contenus de nos messages ont été retravaillés afin d’y intégrer des informations en lien avec l’impact du réchauffement climatique sur les espèces et les populations de zones géographiques d’ores et déjà atteintes ; les fauconniers présentant le spectacle des oiseaux ont également intégré cette dimension-là dans leur discours.

Un de nos « ateliers de jeux mobiles », grâce à nos vélos triporteurs, a été créé afin de jouer à comprendre le réchauffement climatique, ses conséquences et les moyens de ne pas l’aggraver. Cet outil mobile nous permet de nous installer aux endroits où stationnent les visiteurs. Par ailleurs, depuis 2014, l’exposition de la campagne « Pôle to Pôle » de l’EAZA (European Association of Zoos and Aquaria) est installée sur le parc avec un livret d’enquête à faire tout au long du cheminement.

Enfin, les Rencontres de Branféré, temps fort de notre programme annuel, ont eu pour thème l’ABC D’air du climat. Elles ont rassemblé des animations permettant de comprendre le phénomène physique du réchauffement climatique, le lien avec les conséquences sur le climat et les impacts observés, l’impact des activités humaines sur ce réchauffement et des actions pouvant être mises en place afin de limiter l’augmentation de la température. Des artistes ont également répondus présents pour illustrer par leur créativité cette problématique.

 

Comment envisagez-vous l’après COP21 et votre lien avec les visiteurs ?

En 2016, les animations sur le climat vont rester intégrées au programme de sensibilisation destiné aux visiteurs du site. Nous tâcherons d’apporter des explications sur l’après COP 21… L’ensemble des outils créés vont donner naissance à un nouveau séjour sur le climat qui sera proposé aux classes-découverte à partir de 2017.

 

En savoir plus :