Le Turfu Festival se conjugue au participe futur

[Re]connaissance
Turfu Festival

Depuis 2016, Le Dôme à Caen fait sa rentrée culturelle dans le cadre de la Fête de la science avec le Turfu Festival, première manifestation en France consacrée à la recherche et l’innovation participatives. Elle est renforcée cette année par la contribution de Particip-Arc, le programme des recherches culturelles participatives porté et coordonné par le MNHN sous l’impulsion du Ministère de la culture.

Living lab, recherche et sciences participatives

Le Dôme est situé à l’entrée du territoire en friche et en mutation de la Presqu’île de Caen. Il est aux premières places pour observer comment un espace en transition met en exergue la nécessité de fabriquer des synergies entre l’urbanisme, la mobilité et la culture, mais également la santé, l’environnement, les nouvelles technologies et l’éducation. Cette géographie est venue nourrir la conviction que les innovations et les transitions qui animent – et parfois bousculent – la société se doivent d’être collectives et partagées.

C’est pourquoi, pendant une semaine, le Turfu Festival réunit des chercheurs, des associations, des collectivités, des entreprises, des artistes et des communautés créatives qui viennent soumettre leurs projets et leurs prototypes à la créativité et la critique des publics lors d’atelier de co-design ou de co-prototypage. Le temps d’un après-midi, d’une matinée ou tout au long d’une journée, la population est ainsi invitée à venir imaginer, concevoir et prototyper de nouveaux objets, de nouveaux services ou de nouvelles interactions sociales, techniques ou numériques.

Plus qu’un événement ponctuel, le Turfu Festival est une mise en lumière des projets qui se déroulent avec Le Dôme toute l’année. Chaque atelier est un point d’étape, de lancement ou de conclusion de programmes au long cours derrière lesquels on trouve la démarche living lab. Impulsé par Le Dôme depuis sa création, ce « laboratoire vivant » applique une méthodologie où citoyen·ne·s, habitant·e·s et usager·e·s sont considéré·e·s comme des acteurs et actrices clés des processus de recherche et d’innovation. Une approche qui permet à une population d’influer sur les évolutions de notre société et d’en appréhender les enjeux sociaux, technologiques et économiques.

Le Turfu Festival reste une tentative d’expérimenter avec les participants des nouveaux modes de production de projets, de connaissances et de collaborations en ne laissant aucun sujet de côté : énergie, santé, alimentation, environnement, handicap, intelligence artificielle, données individuelles et environnementales, géographie sociale, physique fondamentale ou sexualité. Il n’en reste pas moins qu’à une époque où l’on pourrait réduire la participation à un vote binaire ou à un simple clic, engager des personnes néophytes pendant plusieurs heures – voire plusieurs jours – afin qu’elles contribuent à des projets scientifiques et techniques reste un pari audacieux !

C’est pourquoi le festival ne rompt pas complètement avec des formats plus traditionnels de rencontres. Conférences, représentations et stands de démonstration permettent à de nouveaux publics de découvrir les recherches et de tester des objets qui peupleront peut-être notre quotidien dès demain. C’est aussi l’occasion de présenter les différentes plateformes et programmes de sciences participatives locales et nationales auxquels chacun peut contribuer.

Afin d’encourager et de valoriser l’engagement de ses partenaires et de ses publics dans le festival, le Dôme propose des open badges à l’ensemble de ses participants. Savoir, savoir-faire, savoir-être, expérience ou engagement : chaque atelier et événement s’incarne dans une série d’open badges avec lequel chacun peut retracer son parcours de découverte et d’apprentissage au fil des ans ou bien revendiquer son engagement dans des programmes de recherche et innovation populaire.

Particip-Arc choisit le Turfu !

Particip-Arc est un réseau d’une trentaine d’acteurs de la recherche culturelle et des sciences participatives. Patrimoine, archives, archéologie, urbanisme, architecture… les domaines couverts par cette dynamique sont larges et éclairent l’évolution de nos sociétés autant que les recherches scientifiques dans leur acceptation plus traditionnelle.

Piloté par le Muséum national d’Histoire naturelle et financé par le ministère de la Culture, le programme Particip-Arc porte une réflexion sur les opportunités du développement de la participation des non-professionnels dans ces recherches culturelles. Il coordonne un réseau de chercheurs et d’institutions qui souhaitent tester, imaginer ou mieux organiser leurs projets de recherche participative.

Comment mieux associer les différents publics à tous les stades de la recherche ? Comment accueillir les volontés citoyennes de mener des recherches ? Quelles sont les spécificités des recherches participatives dans le champ culturel ? Comment mieux restituer les résultats aux partenaires, aux participants et au public en général ?

La programmation du Turfu Festival va donc faire la part belle aux projets de recherche culturelle participative. Qu’il s’agisse de faire un état des lieux d’initiatives en cours, de les tester ou de travailler avec les chercheurs à la définition même du volet participatif de leur recherche, plusieurs propositions viendront s’égrener tout au long du festival pour apporter un regard nouveau sur les modalités et les enjeux de ces recherches culturelles participatives.

Sciences, création artistique, innovation, recherche culturelle… l’ambition du Turfu Festival est une réponse parmi d’autres apportée à cette demande contemporaine sociétale d’être acteur dans la définition et les orientations de notre société. Il propose de conjuguer nos aspirations communes au participe futur.

Turfu Festival, du 14 au 20 octobre 2019 à Caen.
www.turfu-festival.fr
En savoir plus sur le programme Particip-Arc dans le bulletin de l’Amcsti 2018