Visite d’entreprises : un tourisme « alternatif »

Quels I pour quelles cultures ?
CDT 93
© CDT 93

Le Comité départemental du tourisme de Seine-Saint-Denis organise depuis 15 ans des visites d’entreprises, qui s’inscrivent aujourd’hui dans un projet de culture scientifique de grande ampleur.

 

L’évolution et l’identité de la Seine-Saint-Denis sont intimement liées à l’évolution du secteur industriel depuis le 19e siècle, dont elle garde les stigmates. L’exploitation de carrières de gypse représente une des plus anciennes activités économiques du département.

Usines, manufactures se sont installées très tôt aux portes de Paris, doublées par l’installation d’industries, d’un réseau fluvial et ferré dense… Un véritable terreau propice au développement d’un levier touristique spécifique s’est ainsi constitué.

Lors de la création du Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis (CDT 93) en 1998, de nombreuses critiques (« Qu’allez-vous faire visiter ? Des usines, des grands ensembles… ») ont été émises.

Très vite il a été décidé de valoriser cette activité industrielle, de faire en sorte qu’elle soit un atout et non un « handicap » dans le cadre d’actions de valorisation touristique. Activité et patrimoine industriels ont donc été « exploités », pour changer le regard sur ce territoire et révéler une histoire singulière, vecteur d’un potentiel touristique. Il s’est agi d’associer patrimoine et activités pour construire la mémoire collective.

Dès 2001, le CDT 93 a commencé à développer, en partenariat avec de nombreuses entreprises, des artisans et des acteurs culturels, un vaste programme de visites d’entreprises destiné au grand public. Ce programme s’attache à faire découvrir des savoir-faire, des métiers, des techniques dans tous les secteurs d’activités répartis sur l’ensemble du territoire : industrie aéronautique, ferroviaire, agro-alimentaire, services, métiers d’art et du patrimoine, design, artisanat…

Axées sur l’authenticité, la rencontre, l’échange, les visites d’entreprises permettent de rentrer au cœur d’une activité, d’une technique, de travaux de recherche ou d’un processus de production. Accueillis par un responsable ou un technicien de l’entreprise, les participants, dont le groupe n’excède pas en général 15 personnes, découvrent l’activité de l’atelier, du bureau d’études, du laboratoire, sans en gêner la production.

©-CDT-93-1
© CDT 93

L’humain est une des dimensions fondamentales de ce projet. Les visiteurs de ce programme sont des curieux, ce qui favorise les échanges avec les acteurs. De nos jours, les chefs d’entreprises recherchent cette relation avec le grand public. Pour les grands groupes, comme Air France, la RATP, la SNCF ou PAPREC, c’est une manière de communiquer autrement, sur le terrain, de sensibiliser des usagers, d’humaniser au-delà des communications classiques et médiatiques.

Les PME et TPE apprécient l’échange entre les salariés et les visiteurs, le lien qui se crée entre les deux parties. C’est un levier valorisant le travail et le savoir-faire des employés. Par conséquent, la durée de visite peut varier d’une heure à beaucoup plus en fonction de la disponibilité et de l’intérêt porté par les uns et les autres.

L’entreprise choisit le contenu de la visite et montre ce qu’elle souhaite aux visiteurs. Selon l’activité de l’entreprise, les visites peuvent ainsi se dérouler à toute heure de la journée, très tard le soir (pour les imprimeries) ou tôt le matin (avec des restaurateurs qui emmènent des visiteurs sur les marchés).

Aujourd’hui, 250 entreprises partenaires, réparties sur le nord-est parisien – département de la Seine-Saint-Denis et les 18, 19 et 20e arrondissements de Paris – s’associent à ce projet. Ce positionnement original, véritable pari il y a quinze ans, a permis de faire émerger une activité insolite à l’époque, la visite d’entreprise, dont le CDT 93 tire parti aujourd’hui d’une expertise dans ce domaine.

Destiné à l’origine aux habitants de la Seine-Saint-Denis, ce projet a rapidement trouvé un engouement auprès d’un public francilien, en particulier des parisiens.

Aujourd’hui, non seulement les visites d’entreprises constituent un projet de diffusion scientifique et technique de grande ampleur toute l’année et ouvert à tous les publics mais c’est aussi un outil de promotion territoriale et de circulation des publics. Majoritaires il y a quelques années, les séquanodyonisiens sont talonnés par les parisiens qui représentent un tiers de la fréquentation totale.

En quatorze ans, plus de 70 000 visites ont été organisées. Pour la seule année 2013, près de 13 000 personnes ont été accueillies. En moyenne, 5 à 6 visites sont organisées par semaine, ce qui représente aujourd’hui plus de 1 000 visites par an. Par son action, le CDT 93 répond ainsi à une tendance de fond en Ile-de-France, celle d’un « tourisme alternatif » qui trouve un peu plus chaque jour son public.

La clé de ce succès s’accompagne d’une communication ciblée sur les journalistes et sur les publics via le net. Le site internet www.tourisme93.com relaie le programme et une newsletter bimensuelle envoyée à 25 000 personnes. Et la presse, pourtant plus friande au départ pour relater les faits divers que pour porter un regard sur les acteurs économiques et culturels qui ont fait et font le territoire, participe pleinement à cet engouement.

Même si ce phénomène persiste, le regard a changé. Les journalistes tels les visiteurs sont avides de pousser les portes à la découverte d’un savoir-faire local sur des sites souvent inaccessibles tels que les hangars du hub d’Air France Cargo, les réserves du Musée des arts et métiers, les carrières souterraines de gypse de Placoplâtre ou les ateliers de restauration et de conservation de l’Institut national du patrimoine.

 

©-CDT-93-2
© CDT 93

 

Les articles générés, comme les retours des visiteurs, sont généralement enthousiastes et expriment une véritable satisfaction et reconnaissance comme le montre ces témoignages :

  • « J’ai participé à plusieurs promenades et visites à Saint- Denis et dans tout le département. Toutes ont été très intéressantes, très sympathiques et vraiment instructives. J’ai également apprécié votre disponibilité pour répondre à toutes nos questions. Je les garde toutes en mémoire, car j’ai passé de très bonnes heures en votre compagnie et appris beaucoup. J’espère que vous nous ferez encore découvrir et aimer votre département l’année prochaine, Tous mes remerciements ».
  • « J’ai beaucoup apprécié la visite de la centrale à béton Holcim de Pantin. Guide très agréable et visite très intéressante. Bref, très bon moment et je recommande donc cette visite chaleureusement ! »
  • « Quand je me suis inscrit à la visite RATP du chantier du Site de Maintenance et de Remisage des Tramways de Villetaneuse, ayant déjà visité en 2013 deux dépôts de tramways modernes, j’étais un peu dubitatif sur ce qu’allait m’apporter cette visite. J’en ressors enchanté ! Par son originalité, la visite de la totalité du dépôt dont des endroits qui seront inaccessibles au public, la faible taille du groupe, la qualité, la disponibilité et la gentillesse des intervenants (et ce n’est pas spécifique à cette visite !). Un grand merci à la RATP ! »
  • « Pendant un petit séjour pour faire le semi-marathon de Paris, j’ai fait le 2 mars 2013 la croisière, la mode sous toutes ses coutures. Je voudrais dire comme j’ai apprécié ! C’était très intéressant d’écouter l’historien qui a fait le discours sur l’industrie du territoire et l’histoire du canal de l’Ourcq. J’ai bien aimé les artistes qui nous ont montrés leur travail et le défilé de mannequins. J’ai l’impression d’avoir découvert quelque chose qui m’intéresse plus que d’autres à Paris… les balades guidées du 93 ».
  • « Depuis 4 à 5 ans, je suis un «fan» de vos visites. Toutes m’ont intéressées car j’y ai rencontré des gens passionnés par leur métier : des artisans (du producteur de saumon fumé à l’accordeur de pianos, du boulanger tunisien au spécialiste de modèles réduits et du patron de la scierie de bois rares pour marqueterie) mais également des lieux ou le savoir-faire des salariés est incomparable : Le centre de formation des égoutiers, Le Central de gestion automatisé, les horticulteurs d’Aulnay-sous-Bois, les aménageurs d’avions privés, les restaurateurs d’avions du Musée de l’Air et de l’Espace, le fret Air France Cargo, les Réserves du Musée des Arts et Métiers, les simulateurs de conduite de train (SNCF), l’école de conduite des Bus RATP, le Bassin du Stade de France, le Conservatoire Citroën…. Je pourrai également évoquer les coulisses de la Tour Eiffel, de l’Opéra, du Lido… des visites superbes. J’habite le 92 et grâce à vous je découvre le 93 ».