L’accessibilité au Centre historique minier à Lewarde

Accessibilité dans la CSTI
centre-historique-minier-lewarde

Depuis une dizaine d’année, le Centre historique minier du Nord-Pas-de-Calais fait de l’accueil des publics en situation de handicap un axe prioritaire de son développement.

 

Le Centre historique minier est ouvert au public depuis 1984. Ce dernier a pour mission de conserver et valoriser la culture minière du Nord-Pas-de-Calais, afin de témoigner de trois siècles d’activité industrielle dans ce domaine, auprès des générations futures.

Trois structures le composent : un musée de la mine, un centre de ressources documentaires qui conserve les archives des compagnies minières et des Houillères du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais et un centre de culture scientifique de l’énergie, dont l’objectif est de replacer l’histoire du charbon dans l’histoire plus générale des énergies.

Au milieu des années 2000, le Centre historique minier décide de faire de l’accessibilité des publics en situation de handicap moteur, auditif, visuel ou mental une question prioritaire.

Considérant que ce n’est pas le public handicapé qui a des difficultés d’accès, mais le musée qui doit s’adapter pour l’accueillir et diffuser la culture minière auprès de tous, le Centre s’est inscrit dans une démarche créatrice de valeurs impliquant les personnels de tous ses services.

D’abord, la mise en place de procédures d’accueil a permis d’identifier les besoins spécifiques des visiteurs handicapés, quelle que soit leur déficience. Les aménagements nécessaires à l’accueil et au confort de tous les visiteurs ont été nombreux : création de cheminements en dur pour relier les différents bâtiments, réalisation d’un film pour compenser l’absence d’un lieu accessible en fauteuil roulant, installation de rampes d’accès, décaissement de comptoirs, marquage de vitres, poteaux, piliers, nez de marches… ou encore installation de boucles magnétiques pour faciliter la communication des personnes portant un appareil auditif.

Le musée a également fait l’acquisition d’une maquette tactile et d’un plan en relief, conçus pour les visiteurs déficients visuels. Des visites en langue des signes française sont également proposées par un médiateur formé ou par un visioguide.

 

Apporter des réponses aux problématiques d’accueil du public à handicap visuel © Centre historique minier

 

Ces réalisations ont porté leurs fruits puisque depuis 2008, le nombre de groupes de personnes en situation de handicap qui visitent le Centre historique minier a été multiplié par 2,5. Les récompenses se sont également succédé : le restaurant du Centre, le Briquet, détient le label « Tourisme & Handicap » pour les quatre types de handicaps ; en 2010, le Ministère de la Culture a attribué au Centre le prix « Musée pour tous, musée pour chacun » et en novembre 2014, le Sésame de l’Accessibilité Positive, décerné par le Conseil National Handicap, est venu s’ajouter à la liste.

Ainsi, la remise en question du Centre autour de l’accessibilité a conduit à la prise en compte globale de tous les types de handicaps, avec des aménagements qui bénéficient aux 160 000 visiteurs annuels du musée.

Retrouvez l’offre du Centre historique minier en matière d’accessibilité dans la rubrique dédiée du site internet (www.chm-lewarde.com) et dans sa brochure.